Vang Vieng, le joyau d’émeraude de l’asie

novembre 13th, 2014 by admin | 1 326 vues



A 150 kilomètres au nord de la capitale du Laos se niche un écrin d’éden longtemps fréquenté par des routards turbulents. Aujourd’hui, la beauté époustouflante des lieux attire une clientèle plus bobo.
PARIS MATCH Le 09 novembre 2014 |

« J’ai survécu au tubing à Vang Vieng ! » Longtemps, le slogan s’est affiché sur les tee-shirts de ceux qui avaient victorieusement descendu la rivière Nam Song bordant la ville. Juchés sur des pneus-bouées, des gamins ivres dévalaient le fleuve au prix de risques insensés. C’était le temps où l’on avait baptisé Vang Vieng le « Cancun asiatique ». Traduction : l’endroit où la jeunesse internationale pouvait venir s’éclater sans limites. Le gouvernement a fini par mettre le holà et préféré viser le titre plus flatteur d’Ibiza orientale. Ce que Vang Vieng pourrait bien devenir tant l’indolence du lieu, alliée à la désormais douce fantaisie de la ville, lui confère un charme invraisemblable. Car Vang Vieng est d’abord un petit paradis aux paysages somptueux, sorte de mini-baie d’Halong terrestre. De fait, après avoir longtemps attiré les routards de la planète, Vang Vieng prend des airs de Goa asiatique, attirant une clientèle plus bobo que destroy, cherchant à profiter des paysages plutôt qu’à les fumer…


Siroter un verre depuis la véranda de son hôtel en regardant le panorama déchiqueté de montagnes luxuriantes sorties d’un film de Steven Spielberg suffirait déjà à justifier le voyage jusqu’à Vang Vieng, idéalement situé entre Luang Prabang et Vientiane. L’exploration des alentours au moyen d’une petite moto de location permet en outre de se prendre (un peu) pour Indiana Jones. Deux boucles, est et ouest, offrent l’opportunité de parcourir d’immenses rizières d’un vert émeraude s’étalant au pied de hauts massifs de jungle. En traversant des villages bâtis sur pilotis, on croise de doux Laotiens discrets et engageants, prompts à vous accueillir chez eux pour échanger des sourires, faute d’une langue commune…

SUITE…


Posted in Lao Nay

Comments are closed.